Archives de l’auteur : Sylvie Weber

La Réunion

Que visiter en 1 semaine à la Réunion ?

La Réunion est une destination qui séduit les touristes et les vacanciers de par ses volcans et cirques volcaniques, ses pics rocheux, ses rivières et cascades, ses magnifiques sites de randonnée et plages de sable blanc, sa forêt luxuriante peuplée d’une faune rare, ainsi que ses habitants sympathiques et accueillants. Ci-dessous, nous vous avons répertorié les lieux incontournables que vous pouvez visiter en une semaine.

Jour 1 : Le Piton de la Fournaise

Surnommé « Le volcan », le Piton de la Fournaise est toujours actif. Cependant, les habitants qui vivent dans son ombre considèrent ce monument naturel majestueux comme un spectacle familier. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est devenu un lieu de pique-nique et de randonnée très apprécié, tandis que d’autres s’y rendent pour photographier les paysages époustouflants. Cela dit, escalader le Piton de la Fournaise nécessite une préparation : une bonne paire de chaussures d’escalade, des vêtements chauds en hiver, de la crème solaire et un départ à l’aube pour éviter le brouillard.

Jour 2 : La Plaine des Sables

Sur la route du Piton de la Fournaise, après avoir traversé des pâturages et admiré le Nez de Bœuf et le cratère Commerson, vous atteindrez la Plaine des Sables, un paysage aride dont les rochers bruns roux donnent l’impression d’être sur la planète Mars. Les plaines sont bordées de chaque côté par les falaises verticales des rivières. Un spectacle fascinant et inoubliable voyage!

Jour 3 : Les Cascades de Takamaka

Aux portes de Saint-Benoît, la capitale économique de l’Est de la Réunion, se trouve l’un des plus beaux sites de cette région avec plus de 6 m de pluie par an. Les vestiges de l’ancien cirque de Bébour (aujourd’hui comblé) se trouvent sous ce site grandiose préservé. Plus loin, les gorges de la rivière Marsouins émergent, dont les chutes vertigineuses et les pics rocheux surgissent d’une jungle dense et humide. Bien mieux que n’importe quelle carte postale !

Jour 4 : Le cirque de Mafate

La belle île de La Réunion est réputée pour ses cirques, notamment le cirque de Mafate, qui est sans conteste le plus célèbre. Son éloignement est légendaire et il n’est accessible qu’à pied. En tant que tel, Mafate reste un paradis pour les randonneurs aventureux avec 180 km de sentiers balisés et des paysages immaculés.

Jour 5 : Le village d’Hell-Bourg, au cœur du cirque de Salazie

Le Cirque de Salazie, un des cirques intéressants de la Réunion, fascine par son relief patiné, sa végétation luxuriante et ses nombreuses cascades. Ces dernières, bien qu’elles courent toute l’année, sont les plus impressionnantes pendant la saison des pluies. La renommée de Hell-Bourg vient de son climat doux et de ses sources chaudes découvertes en 1832 et ouvertes au public à partir de 1852. De chaque côté de ses rues ordonnées se trouvent des huttes caractéristiques authentiques et bien conservées. Ce charme désuet et irrésistible est propice à des balades tranquilles et relaxantes en voiture.

Jour 6 : La cascade du Trou de Fer

Un spectacle à couper le souffle ! Au départ du lodge Bélouve, le sentier du Trou de Fer, l’un des plus beaux et des plus insolites, serpente à travers des fougères jusqu’à la cascade C’est un canyon impressionnant, accessible uniquement en escalade ou en hélicoptère.

Jour 7 : La Petite-Île et Grande-Anse

La plage de Grande-Anse est la dernière belle étendue de sable blanc avant d’atteindre la côte déchiquetée et noire du sud accidenté de l’île. Cette plage la plus méridionale de la France est représentée par du sable blanc bordé de cocotiers, s’étendant paresseusement dans un décor accidenté. Méfiez-vous des requins et des courants forts si vous avez envie de nager !

Lire également : Dossier sur le tourisme sportif.

Les destinations idéales pour des voyages culturels à travers l’Europe

Les voyages à travers l’Europe regorgent d’options culturelles pour découvrir différentes villes, musées, monuments et sites emblématiques. Lors de voyages organisés, vous pouvez également profiter de la visite de lieux historiques comme une expérience unique que vous n’oublierez jamais. Voici une liste de ces destinations qui ne vous laisseront pas indifférentes.

Matera, la ville préhistorique d’Italie

Elle est située dans le sud de l’Italie. La ville était déjà mise sur la carte lorsque Mel Gibson l’a choisie comme décor pour son film La Passion de Christ parce que cela lui a rappelé Jérusalem. Et ce n’est pas étonnant, car Matera est aussi appelée « la seconde Bethléem » grâce à son ensemble d’habitations troglodytes. Ces maisons appelées Sassi sont un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dans le quartier Sassi, nombre de ces maisons taillées dans la roche sont encore habitées. On y trouve de beaux hôtels-boutiques, des maisons-musées ou d’impressionnantes églises rupestres avec des fresques médiévales d’une grande valeur historique. L’une d’elles est l’église de Santa Lucia alle Malve et celle de Santa Barbara.

Galway, Irlande

Imaginez une ville d’Irlande, verte, pluvieuse, avec des pubs où vous pourrez prendre une bonne pinte. Ajoutez à cela la touche bohème et vous découvrez la ville singulière de Galway sur les rives de l’Atlantique. Dans cette ville est célébré chaque année le Festival des Arts de Galway – du 15 au 28 juillet 2019 – qui aura cette année 40 ans. Un rendez-vous plein de projets artistiques et patrimoniaux à ne pas manquer.

De plus, depuis cette année 2020, Galway et Rijeka en Croatie rejoindront le club des villes européennes nommées « Capitale européenne de la culture ».

Saint-Pétersbourg, la capitale artistique de la Russie

Saint-Pétersbourg, ancienne capitale impériale russe, est actuellement l’une des villes les plus dynamiques de la Russie. C’est surtout une ville moderne pleine d’art. Saint-Pétersbourg est connue pour être la Venise du Nord grâce à ses canaux et aussi pour être la fenêtre sur le monde occidental. En fait, voici l’une des plus grandes galeries d’art au monde, le musée de l’Ermitage – la dixième au monde en nombre de visites annuelles : plus de 4,2 millions de visiteurs. Si vous le visitez, prenez votre temps, car il y a près de 400 salles ouvertes au public dans différents bâtiments.

Si vous aimez l’art sacré, Saint-Pétersbourg vous surprendra. Ses rues cachent quatre cathédrales toutes plus impressionnantes et de nombreuses églises orthodoxes. Visitez la cathédrale Saint-Isaac, où vous verrez l’un des plus grands dômes dorés du monde. Aussi celui de San Pedro et San Pablo, où se trouve le panthéon des tsars. La cathédrale de la Sainte Trinité est la plus photographique de la ville grâce à son célèbre dôme bleu aux étoiles dorées.

Vaduz, au Liechtenstein, le paradis médiéval

Des caves à vins, des musées, une station de ski ouverte toute l’année, des itinéraires à vélo ou à pied… Et l’histoire. L’histoire princière de l’un des plus petits pays du monde – près de 40 000 habitants – et qui fête cette année ses 300 ans !

Dans la capitale du Liechtenstein, Vaduz, l’attraction principale est son château dans lequel vit la royauté du pays et qui sera là tout au long de l’année de fête. La cathédrale de San Florián vaut également le détour. Les propositions artistiques de Vaduz sont exposées au Musée national et au musée d’art moderne Kunstmuseum Liechtenstein.

Cracovie, joyau culturel de la Pologne

Cracovie est en train de devenir une ville jeune et dynamique. Elle attire des milliers de visiteurs. C’est, depuis des années maintenant, le centre culturel et artistique de la Pologne.

Son centre historique, déclaré site du patrimoine mondial, est divisé en trois zones : la cité médiévale de Cracovie, la colline du Wawel avec son château et le quartier de Kazimierz (l’ancien quartier juif).

Château de Trévoux

Les châteaux et châteaux forts à découvrir dans l’Ain

Depuis quelques années, l’Ain est devenu une destination très prisée des touristes du fait des nombreux endroits idylliques qu’il possède. Ses nombreux châteaux forts le rendent encore plus célèbre que jamais.

Le château de Bouligneux

Il n’a jamais été vendu depuis 1306 jusqu’à nos jours. Le château de Bouligneux a connu deux périodes de construction. La première était au début du 14e siècle, tandis que la seconde au début du 17e siècle.

Girard de La Palud a construit la forteresse primitive à partir de 1306 pour renforcer son autorité sur une parcelle dont il a été inféodé par le sire de Thoire et Villars, Humbert IV. Ce château se compose d’un corps de logis qui s’ouvre sur la cour et de quatre tours reliées entre elles par des courtines. L’une de ces tours est un donjon. L’accès au château est fermé par un pont-levis qui l’isole de la terre ferme.

Au 16e siècle, la forteresse échoit par le jeu de successions à un cadet. Cependant, il la transforme en tant que sa résidence. Les travaux sont marqués par l’ouverture de grandes fenêtres à meneaux sur le lac et concernent notamment « le vieux logis ».

Jean de La Palud voulait poursuivre l’œuvre que ses parents a commencée au début du 17e siècle. Il a donc décidé de transformer le château original en lui donnant l’apparence d’un élégant château Louis XIII. Pour cela, il a augmenté la surface habitable sur la cour intérieure et a utilisé la pierre dorée du Beaujolais pour atteindre son objectif. Il a supprimé le chemin de ronde et a mis en place des remparts ceinturant l’édifice. Il a également remplacé l’ancienne galerie de bois et l’escalier à vis par une galerie sur portique à arcades en plein cintre.

Le château de Bouligneux présente aussi des décors peints intérieurs très raffinés. Cependant, il n’en reste que certains vestiges dans la chapelle. Parmi eux, la représentation des saints patrons de Jean de la Palud et de sa femme Gabrielle Damas de Thiange. Il s’agit donc du saint Jean Baptiste qui porte un agneau et de l’archange Gabriel qui est richement vêtu. Quant au plafond, il est peint en ocre rouge et est égayé de petits motifs en ocre jaune. Une frise de rinceaux végétaux d’où émergent des angelots se développe au sommet des parois.

Le vieux Bourg de l’Abergement-Clémenciat

C’est un site médiéval se dressant sur la commune de l’Abergement-Clémenciat, en région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le département de l’Ain. Au 21e siècle, il ne reste plus du château que des ruines. À l’heure actuelle, les restes des murs d’enceinte du 14e siècle que les Chabeuillois ont bâti sont encore là.

Trois éléments se dressent dans ce château : une butte et deux plateformes. Au nord se trouve une butte artificielle, ayant une forme circulaire et domine d’environ 6 m de hauteur une plateforme. Accolée sur le côté sud de la butte, cette dernière mesure 70 x 50 m. La seconde plateforme se situe au sud-est du site et occupe la surface restante. Ce qui la différencie de la première plateforme est sa forme en croissant.

Le château fort de Trévoux

Caractéristique des châteaux forts du 14e siècle, le château de Trévoux est très apprécié pour l’esthétisme de sa tour. En effet, elle a une forme octogonale et sa bichromie de pierres dorées et de pierres blanches s’inspire du décor des fortifications de Constantinople vu par les seigneurs lors des croisades.

Étant la demeure du seigneur Trévoux, ce château servait également de lieu de vie aux officiers responsables de l’administration du territoire. En d’autres termes, c’est le lieu du pouvoir de la châtellenie et le relais de l’autorité seigneuriale.

À part les châteaux forts de l’Ain, vous pouvez aussi découvrir les spécialités gastronomiques de ce département. Pour cela, rendez-vous au restaurant LE PORT D’ASNIÈRES.

Le café wi-fi : une nouvelle formule à essayer

Il est souvent difficile de choisir un coin branché pour passer les soirées du vendredi. Devant l’embarras du choix, on finit presque toujours par effectuer le mauvais choix. Pour une petite évasion dans un cadre luxueux et convivial, rien ne peut devancer l’ambiance dans un café wi-fi ! Mais pourquoi choisir cet établissement ? Quels services propose-t-il ? La suite de cet article vous en dit plus.

Se détendre et s’amuser, tout en restant connecté

Le terme café wi-fi désigne les petits restaurants implantés dans les quartiers les plus chics de la ville. Ces établissements proposent un service de restauration avec des spécialités étrangères, un espace bar pour prendre quelques verres entre amis et un réseau de connexion internet gratuite pour les clients. Vous pouvez rejoindre un café wi-fi après le travail, pour un rendez-vous romantique ou tout simplement pour découvrir d’autres cultures (pour les voyageurs). C’est un lieu idéal pour manger, boire, se réunir, voire même danser. Ceux ou celles qui n’ont pas terminé leur boulot peuvent sortir leurs appareils mobiles pour l’achever, ou tout simplement pour rester connecté et partager ses photos. Côté ambiance, les animations plongent la salle dans un monde à part (ex : animation musicale nostalgique ou électro), sans parler des décors de charme, des éclairages tamisés et de la qualité du service.

Quel est le rapport entre le café et le wi-fi ?

La formule café wi-fi est née d’une prestation double : les boissons servies chaudes et la connexion internet. Le café représente le service de restauration, tandis que le wi-fi est la possibilité de se connecter gratuitement sur internet. La connexion gratuite est, en effet, une politique de fidélisation des clients, bien que la plupart des restaurants dispensent tous ce bonus. En gagnant la satisfaction de leurs clients, les cafés wi-fi se forgent une bonne réputation, notamment pour les bons plans week-ends et les soirées festives.

Comment choisir son hôtel ?

Cadre de charme ou ambiance festive, espace de bien-être ou découverte de la nature, à chacun son goût lorsqu’il s’agit de choisir un hôtel. L’essentiel est de laisser des souvenirs inoubliables.

Le choix d’un établissement d’hébergement est souvent dicté par des critères de confort stricts. Retrouvez à travers ces quelques lignes, des conseils indispensables pour bien choisir votre hôtel, vous permettant ainsi de passer des vacances inoubliables.

Les bons réflexes à adopter

Choisir son hôtel, c’est connaître au préalable ses attentes et ses préférences afin de trouver l’établissement répondant à ses besoins. Les attentes peuvent cependant varier selon les raisons du séjour. Les uns réservent pour un voyage de noces, les autres optent pour une semaine de vacances d’été en famille. Quelles que soient les raisons du déplacement, un minimum de qualité est exigé pour le service d’hébergement, surtout pour les formules chères et prestigieuses. Il n’est donc plus nécessaire de miser sur des critères courants tels que l’eau chaude, la télévision, la piscine ou la connexion internet.

La différence entre un établissement et un autre se distingue aussi sur le charme du cadre (c’est-à-dire la décoration intérieure et extérieure) et le lieu d’implantation. Vous devez donc bien choisir votre destination avant de porter votre choix sur les établissements hôteliers existants dans la région. De préférence, optez pour des auberges ou des maisons d’hôtes implantées en pleine nature.

Des services adaptés à tous les budgets

Que ce soit en région côtière ou dans les agglomérations urbaines, les établissements d’hébergement ne manquent pas en France. La gamme de prestations est tellement variée qu’il existe des services adaptés à tous les budgets. Allant des terrains de camping aux établissements à cinq étoiles, il faut dire que la satisfaction des clients est toujours au cœur des préoccupations. Votre choix doit donc se baser sur la qualité de l’accueil, notamment sur la convivialité et le professionnalisme du personnel de l’établissement.

Les 10 plats incontournables en Russie

La Russie n’est peut-être pas la première à vous venir à l’esprit lorsque vous pensez à une destination gastronomique, mais le pays regorge de délicieux plats traditionnels à essayer. Les visiteurs en Russie sont souvent surpris par la variété et les saveurs de la cuisine russe, qui est influencée par le lien de la Russie avec l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient. Les recettes russes les plus classiques sont à base de légumes et de blé, comme les soupes, les bouillies et la pâte farcie.

Le Bortsch

Le bortsch est une soupe de betteraves originaire d’Ukraine et qui a été rapidement adoptée comme spécialité russe. Les betteraves peuvent sembler être une base étrange pour la soupe à de nombreux occidentaux, mais il y a de nombreuses raisons pour lesquelles cette soupe copieuse est l’un des plats les plus célèbres en Russie. Le plat est plein de viande et de légumes sautés, y compris du chou, des carottes, des oignons et des pommes de terre. Il peut être servi chaud ou froid et est mieux servi avec une cuillerée de crème sure fraîche sur le dessus.

Le Chtchi

Le Chtchi est une soupe à base de chou frais ou fermenté. Comme différentes recettes de soupe, elle nécessite divers ingrédients, comme des pommes de terre, des carottes, des oignons et peut-être un type de viande comme le poulet. Le chou peut également être remplacé par de la choucroute, appelée alors Chcthi aigre.

Le Solyanka

Le Solyanka est une soupe épaisse suffisamment abondante pour être un repas en soi. Cette soupe est préparée avec différents types de viandes, y compris la saucisse, le bacon, le jambon et le bœuf, ainsi que des légumes tels que le chou, les carottes, les oignons et les pommes de terre. Les cornichons hachés et la garniture traditionnelle de tranche de citron jouent un rôle important pour donner à cette recette sa saveur acidulée. Il est souvent préparé avec du poisson et des concombres marinés.

L’Ukha

Si vous aimez les fruits de mer, essayez l’ukha, une soupe de poisson avec un bouillon clair. De nombreux types de poissons peuvent être utilisés pour préparer cette soupe, dont la dorade, le poisson-chat et le brochet.

Le Pirozhki

Vous avez peut-être déjà entendu parler de pirozhki (également connu sous le nom de piroshki ou pyrizhky) ? Ces petites pâtisseries feuilletées cuites au four ou frites sont garnies de pommes de terre, de viande, de chou ou de fromage. Les poches rembourrées sont populaires dans toute la Russie et en Ukraine.

Le Pelmeni

Le Pelmeni est considéré comme le plat national de la Russie. Ce sont des boulettes de pâtisserie généralement garnies de viande hachée et enveloppées dans une pâte fine. Elles peuvent être servies seules, nappées de beurre et garnies de crème, ou dans un bouillon de soupe.

Le Blini

Le blini est une crêpe de blé roulée avec une variété de garnitures : confiture, fromage, crème sure, caviar, oignons ou même sirop de chocolat. C’est l’équivalent russe d’une crêpe. Dans n’importe quel restaurant où vous n’êtes sûr d’aucun des autres plats, les blinis sont toujours une valeur sûre. Ils sont une partie si importante de la cuisine russe qu’un festival appelé Maslenitsa célèbre le début du printemps avec eux.

Le Shashlyk

Les kebabs russes sont appelés shashlyk. Comme tout kebab, ils se composent de viande en cubes et de légumes grillés sur des brochettes.

Le Bœuf Stroganoff

Le bœuf stroganoff se compose de lanières de bœuf dans une sauce crémeuse aux champignons ou aux tomates, souvent servies avec du riz, des nouilles ou des pommes de terre. Cette recette a une longue histoire et de nombreuses variantes pour sa préparation existent.

L’Ikra

Le caviar, ou ikra, est un must à déguster en Russie. Savoureux et piquant, il est souvent servi sur du pain noir croustillant ou avec des blinis. Le caviar sur pain beurré est une zakuska populaire.

Destination à découvrir : La Provence.

La demi-pension : une formule d’hébergement économique

Vous envisagez de passer votre week-end loin de la ville ? Vous souhaitez économiser sur votre budget de voyage, sans pour autant vous priver d’une prestation de qualité ? Vous tombez sur le bon article. Outre le choix de l’établissement (hôtel, maison d’hôtes, auberge, etc.), pensez également à opter pour une formule demi-pension. Mais pourquoi choisir cette option ? Quels sont ses avantages ? La suite de cet article vous en dit plus.

Le tarif le moins cher

La formule demi-pension correspond à la tarification du séjour en fonction du prix de la chambre, du petit-déjeuner et du dîner. Le déjeuner ne fait pas partie de la formule, et c’est ce qui fait la moitié de la pension. Certains établissements proposent tout de même un déjeuner payant (hors des frais de séjour). D’autres n’utilisent pas leurs cuisines à midi. Le choix de cette formule dépend, d’une partie, de votre disponibilité. Elle est idéale pour les voyageurs d’affaires et les randonneurs. D’un point de vue économique, la demi-pension est très avantageuse puisqu’elle réduit jusqu’à 40 % le tarif d’hébergement. Rien à craindre quant à la qualité du service. Le personnel de l’établissement reste à votre écoute pour répondre à toutes vos demandes.

Quand faut-il choisir la demi-pension ?

À chaque formule correspond des attentes particulières. Il n’est pas très pratique de choisir la demi-pension pour des vacances de retraite ou pour un week-end de détente (pas beaucoup d’activités à faire). Cette formule vise surtout les randonneurs, les touristes et les vacanciers ayant du goût pour l’aventure. Toutefois, la demi-pension peut être bénéfique aux campeurs équipés d’une cuisine mobile et aux personnes qui ne font que passer une nuitée.

Choisir l’hébergement demi-pension, c’est économiser votre budget. Pour bénéficier d’un tarif moins cher, n’hésitez pas à réserver un gîte d’étape ou une maison d’hôtes implantée dans un endroit reculé.

Activités à sensations fortes, une montée d’adrénaline assurée

Les activités divertissantes nous permettent de fuir la routine, de recharger nos batteries et de dépasser notre zone de confort. Les uns choisissent de nouvelles destinations de vacances, les autres préfèrent pratiquer des activités de sensation. L’important n’est pas de s’évader ou de dissimuler le stress qui nous empoisonne, mais plutôt de le surmonter grâce à un sentiment de satisfaction. C’est pourquoi, les activités qui font remonter nos adrénalines sont toujours appréciées. Découvrez quelques exemples de ces activités à travers ces quelques lignes.

Le saut à l’élastique

Le saut à l’élastique est une activité similaire au saut en parachute. La seule différence est le matériel utilisé. Pour un saut à l’élastique, vous arpenterez une falaise et serez suspendu sur une grue de saut, le temps que les techniciens installent le baudrier et les différents équipements de sécurité. Vous ferez ensuite l’expérience de vous jeter dans le vide, sans vous soucier des éventuels accidents. L’essentiel n’est pas la sensation de l’envol, mais plutôt la préparation psychologique avant de vous lancer. C’est à cet instant que vous connaîtrez une montée d’adrénaline comme vous ne l’avez jamais ressentie. Une fois prêt, vous lâchez prise et vous sautez. Sachez que vous pouvez rebondir plusieurs fois avant que l’élastique ne soit stable. Au bas de la falaise, vous serez réceptionné par une autre équipe de techniciens. Ils vont enlever les équipements de sécurité et vous ramener vers le débarcadère.

La chute libre et le vol en parapente

Ces deux activités ressemblent à quelques degrés de près au saut à l’élastique. Vous êtes au bout d’une planche ou d’une falaise, le vide devant vous, et vous devrez faire un défi sur soi. L’adrénaline monte et vous commencerez à avoir des palpitations. Il est très important pour les encadreurs de vous convaincre que les équipements de sécurité sont fiables, et que vous ne risquerez pas votre vie. Une fois averti, il ne vous reste plus que vos peurs à surmonter.

Deux bonnes raisons de choisir un hôtel de charme

Vous souhaitez vous ressourcer dans un endroit calme, paradisiaque et loin des tapages urbains ? Ne cherchez pas plus loin ! Réservez votre chambre dans un hôtel de charme. Ouverts 7 jours sur 7 pendant toutes les saisons de l’année, les hôtels de charme accueillent tous types de clients. Les propriétaires sont également sympathiques et accueillants.

Mais qu’est-ce qui différencient les hôtels de charme des autres établissements d’hébergement ? Qu’est-ce qu’il y a de si charmant dans leurs prestations ? La suite de cet article vous dit tout.

Un charme ancien dans un nouveau décor

Les hôtels de charme sont reconnus pour l’authenticité et l’originalité de leurs cadres (aménagement intérieur et emplacement de l’établissement). Autrefois, la classification charme se traduisait par l’ancienneté des structures du bâtiment, sans pour autant passer jusqu’à la détérioration. On y trouve des belles vieilles toitures et des meubles patinés, sans oublier l’odeur de la cire et la cheminée de bois. Mais les goûts ont changé ! Avec l’arrivé des nouveaux matériaux de construction, le confort a été renforcé. Le charme ancien est toutefois préservé. Chaque propriétaire a sa façon d’ajouter une touche d’originalité au style d’aménagement du bâtiment, et c’est justement cette initiative qui permet de créer le charme de l’établissement. Sachez que ce concept d’originalité contribue énormément à l’amélioration de l’image de l’hôtel, qui par conséquent, attire de plus en plus de touristes.

Une tarification à la portée de tous

Il faut l’admettre, le prix du séjour d’un hôtel de charme est beaucoup moins cher que celui d’une auberge ou d’un gîte. Outre le tarif avantageux, les propriétaires fidélisent leurs clients par d’autres formules récréatives telles que les activités touristiques (piscine, pêche, randonnée guidé, etc.), la réception d’événement et la découverte culinaire. D’autres établissements plus récents mettent à la disposition de leurs clients une salle de fitness, un espace de détente et un spa.